Règlement
Viens te présenter!
Liste des élèves
Liste du personnel
Partenaires
Contact

Grande Salle
Sabliers Géants
Salles de classe
Salle des Trophées
Premier étage (Aventure)
Deuxième étage (Aventure)
Troisième étage (Cartes)
Quatrième étage (Aventure)

Forêt Interdite (RPG)
La Volière (RPG)
Le Lac Noir (RPG)
Le Parc (RPG)
La Cabane de Hagrid (RPG)
La Place du Saule Cogneur (RPG)
Stade de Quidditch

Les Trois Balais (RPG)
Gazette du Sorcier
Ministère de la magie
Azkaban

Mes Badges
S'inscrire
Ma Valise (Profil)
Volière (Messagerie)
Dortoir Gryffondor
Dortoir Poufsouffle
Dortoir Serdaigle
Dortoir Serpentard
Connexion

:: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Poudlard Etudes Magiques Index du Forum ->
->
-> Catégorie [Fanfiction]
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gregory Perkins

Auror
Directeur de Serpentard


Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 1 547
Niveau: 7e année
Serpentard
MessagePosté le: Mar 11 Mar - 18:56 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

FANFICTION ROMANCE - SLASH

CRITIQUÉE PAR LES BIBLIOTHÉCAIRES

Fiction à contenu homosexuel. Pour celles et ceux qui ne sont par avance pas en accord avec ce genre de littérature, nous vous prions donc de ne pas lire la suite. Merci.

Augustin Aqua, Bibliothécaire.



 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
Chapitre 1 : Laissez moi tranquille ! a écrit:
Ce dimanche là, tous les élèves étaient dans leurs salle commune, dehors il faisait sombre, le ciel était gris, il pleuvait et il faisait un froid de canard. Cette journée, pluvieuse était l'une de ces journées durant laquelle il ne vous arrive que des malheurs ; c'était le cas du jeune Scorpius Malefoy qui errait dans les couloirs de l'école où Rusard ne mettait jamais les pieds. Scorpius se rendait souvent dans des endroits vides où il s'isolait, il n'aimait pas la solitude mais le malheureux y était contraint. Tout commença lors de sa rentrée à Poudlard : bon nombre d'élèves le méprisaient à cause de la réputation de lâche qu'avait son père mais le jeune homme n'y prêtait attention, il était comblé et ses amis étaient toujours là pour le défendre et pour surmonter toutes les épreuves qu'il rencontrait. Mais depuis quelques semaines tout avait changé ... Il s'était retrouvé seul. Sans amis. Avec un père qui le méprisait et une mère qui se mettait à pleurer et jurer dès qu'elle le voyait. La seule personne qui soutenait était l'Oncle Hagrid. 
 



  


Le drame avait eu lieu il y a environ 3 semaines : Scorpius croyant que cela ne dérangerait personne et encouragé par Hagrid avait, en sortant d’un cours de Divination, annoncé très ouvertement son homosexualité et il se tourna vers Albus Potter et il lui avoua les sentiments qu'il avait pour lui. Ses camarades parurent surpris, la majorité des garçons et quelques filles firent une grimace et s’empressèrent de quitter le couloir. Ceux qui étaient restés avaient l’air surpris ils lui tournèrent le dos et partirent, laissant le jeune homme planté là seul au milieu de ce couloir. Au fond de lui il ressentait une envie de mourir mais aussi du soulagement…Désormais il était seul…  



  


La nouvelle ne mit pas beaucoup de temps à parcourir l’école, le soir même bon nombres de personnes le savaient : quand ils se retrouvaient devant lui ils le bousculaient ou ils le fuyaient. Ses camarades de chambres bloquèrent la porte du dortoir : il passa donc la soirée assis sur les fauteuils bleus et moelleux de la salle commune de Serdaigle. Il se sentait rejeté, hait de tous, jamais il n’aurait pu s’attendre à une telle réaction ! La nouvelle était montée jusqu'à son père qui au beau milieu de la nuit lui envoya un hibou pour lui dire qu’il passerait toutes les vacances de l’année à l’école et que pour l’été il irait le passer chez sa grand-mère.  



  


Cette soirée là Scorpius ne réussit pas à dormir, il se posait beaucoup de questions : Pourquoi cette réaction ? Pourquoi lui qui était entouré de plusieurs amis s’était-il en une soirée se retrouver seul ? Même son père ne voulait plus de lui ! Ce qu’il craignait le plus c’était la réaction de sa mère, qui était une femme stricte, sévère et qui était très méchante !  



  


Dans les jours qui suivirent, rien ne s’arrangea pour le jeune homme. Tout le monde le méprisait. A seulement 13 ans, bientôt 14 il se retrouvait seul, sans personne sur qui compter.  



  


Ce matin-là, lors de cette journée pluvieuses, quelques semaines après son Coming Out, ce dernier n’en pouvait plus. Il n’en pouvait plus de ces regards dégoutés. Il n’en pouvait plus des élèves qui le persécutaient. Il en avait marre. Il voulait tout simplement en finir.  



  


Il se dirigea vers le par cet il se planta là au milieu du parc, il sortit sa baguette, il pointa cette dernière sur son ventre et il se mit à prononcer la formule du sortilège de mort qu’il avait trouvé dans un vieux grimoire.  



  


« - Avada Keda … ! » 

 


« - NON Scorpius je t’en prie ne le fais pas ! Je n’ai pas pu te le dire avant mais tu comptes beaucoup pour moi ! Ne fais pas de bêtise ! Je t’en prie ! Fais le pour moi ! Je suis vraiment désolée ! Pardonne-moi s’il te plait ! »  



  


Devant Scorpius se tenait son ancienne meilleur amie. Elle lui avait dit qu’il comptait beaucoup pour elle et elle voulait l’aider ! Scorpius ne sut que faire, il ne sut quoi dire … Il se laissa tout simplement tomber par terre, Caroline se jeta sur lui et elle le serra très fort contre elle … Elle avait eu peur de le perdre … 








 
 
Chapitre 2 : Une main secourable a écrit:
Dans les bras l’un de l’autre Caroline et Scorpius tous trempés pénétrèrent dans la Château et ils prirent la direction de leur Salle Commune. Arrivés devant la porte de cette dernière Caro’ les sécha avec l’aide d’un sortilège et ils pénétrèrent. Dès que Scorpius y pénétra tous les élèves se turent, il ne dit et il se dirigea sans un mot vers son dortoir pour se changer. Il y pénétra et entreprit d’enlever sa robes et ses sous-vêtements encore humides quand il entendit une voix qu’il connaissait très bien qui lui parvenait, cette voix était celle de Caroline qui criait : 
« Bande de petits homophobes ! Comment osez-vous lui faire une chose pareille ! Comment pouvez-vous vivre avec une chose pareille ! Non mais vous l’avez vu ? Il est anéanti ! Vous ne pouvez pas tous simplement vous taire et lui foutre la paix ! Au lieu de le harceler et le laisser dormir sur un fauteuil ?! Je vous préviens si je vois encore une fois quelqu’un le déranger ou le harceler de n’importe quelle façon je vous jure que je demande à ma sœur de lui 5 retenues ! Juste laissez le tranquille ! »  



  


Caroline après avoir dit tous ce qu’elle avait sur le cœur monta dans son dortoir pour chercher ses affaires et elle sortit en trombe de la salle commune pour se diriger vers la salle de bain. L’ambiance était tendue dans la salle commune tout le monde était bouche cousue et ils se regardaient tous. Quand Scorpius eu finit de se changer il descendit et s’assit dans un petit coin isolé de la salle commune. Lorcan un de ses premiers amis à Poudlard, se leva et s’assit près de son ancien meilleur ami et il lui dit :

 


- « Je … Hum … Euh... Je suis vraiment désolé, tout ce que j’ai fait est vraiment stupide ! je n’aurais pas dû faire ce que j’ai fais … Je regrette, tu ne me pardonneras sans doute pas mais sache que je regrette vraiment ce que j’ai fais. »

 


- « Tu … tu es sérieux ? Tu veux que l’on redevienne amis comme avant … ? »

 


- « Oui je le souhaite … Mais tu sais à toi de voir …» 

 


- « Mais heu mais bien sûr que je veux ! »  



  


Scorpius se leva et serra très fort la main de son ami qui lui dit :

 


« Ah oui et tu sais beaucoup de personnes ont essayé de te venir en aide mais tu vois quoi … »  



  


Scorpius était heureux de cette réconciliation, mais heureux parce que dans la Salle Commune tout le monde se comportait normalement avec lui et aussi parce que depuis que Caroline avait prévenu le Professeur McGonagall tout élève qui tentait de le déranger était sanctionné !   



  


Mais sa joie ne dura pas longtemps, une semaine après sa tentative de suicide … il reçut une lettre de sa mère dans laquelle elle lui disait qu’elle était déçue et dégoutée d’avoir donné naissance à un monstre … Scorpius s’attendait à quelque chose de ce style venant de sa mère, mais pas quelque chose d’aussi méchant et cruel. Heureusement Caro’ comme toute véritable amie fut présente Lorcan aussi ils le consolèrent et essayèrent de lui faire oublier ses parents … La semaine qui a suivi l’arrivée de la lettre de sa mère, Scorpius ne dormit pas : il ne sassait de se demander comment pouvait-on comme ça rejeter son propres fils … !  



  


Mais tout ceci s’envola, ce jour de Décembre tout allait changer pour lui :  



  


Il était tôt et Scorpius était dans la volière, il comptait envoyer une lettre à sa grand-mère et c’est là qu’il arriva. Celui qui le faisait rêver, celui qu’il aimait, Albus pénétra dans la volière. Il lança un sourire radieux à Scorpius et il le salua, ce dernier lui rendit son sourire et le salua à son tour. ET puis sans réfléchir Scorpius dit :  



  


 « Tu sais je suis vraiment désolé pour l’autre jour …»

 


Albus se tourna vers lui, les joues en feu, Scorpius fit un pas vers Albus, il lui attrapa sa main qui était d’une douceur et d’une blancheur incroyable ! Scorpius sentit comme un frisson parcourir tout son corps, il s’avança encore plus vers Albus, et l’approcha encore plus et là, il colla ses lèvres contre les siennes … 








 
 
 
 
 
 
 
 
 
Chapitre 3 : Fils d'assassin ! a écrit:
Ce baiser fut pour Scorpius un moment magique, inoubliable, il voulait que ce moment s'éternise ... Albus ne fit rien pour repousser Scorpius, au contraire il lui attrapa sa seconde main ... Lorsque Scorpius entreprit de ré-embrasser son ami, ce dernier en larme, le repoussa, tourna les talons et s'enfuit en courant. Scorpius lui resta planté là, il se maudissait, et si Albus racontait ce qui venait de se passer entre eux ? Ce serait la fin pour lui, et si ses parents le savent ! Il serait mort ! 
Avec lenteur il se dirigea vers sa salle commune, quand il y pénétra il s'assit près de Caroline, occupée à lire un manuel sur l'Arithmancie, cette dernière leva les yeux de son livre et fixa Scorpius et elle luit :  


  


"Mais qu'est ce qui t'arrive ? Tu es tout pâle ? "  


  


Scorpius éclata en sanglots et il lui raconta ce qui c'était passé, Caroline le prit dans ses bras et le rassura, à les voir on aurait pu croire qu'ils étaient frères et sœurs …  


  


Les jours suivants, et à la grande surprise de Lorcan et Caroline et heureusement pour Scorpius, Albus n'avait rien dit de ce qui c'était passé, mais ce dernier dès qu'il croisait Scorpius change sa direction, en cour il s'asseyait le plus loin possible de lui et quand il regardait Scorpius ses joues et ses oreilles devenaient rouges.  


  


Scorpius lui avait enfin pu retrouver une vie normale : une grande partie des élèves ne le dérangeaient plus, même s'il y en avait toujours quelques-uns pour le bousculer et l'insulter mais il n y prêtait guère attention.  


Tout allait pour le mieux, ses résultats étaient redevenues très satisfaisants, il avait retrouvé le médaillon de sa grand-mère, et cette dernière avait accepté très joyeusement de l’héberger chez elle autant qu’il le souhaitait, elle lui dit par hibou que l’intolérance de son père n’était que passagère et qu’il lui fallait du temps pour digérer l’homosexualité de son fils, elle ne lui dit rien sur sa mère …   


  


---------------------------------------------------------------------------------  


  


  


Un matin, Scorpius comme tous les samedis, il se leva, prit un bain froid, enfila ses habits et prit la direction de la cabane d’Hagrid avec qui il prit le Petit Déjeuner, il passa la matinée avec Hagrid, à parler de tout et de rien, mais surtout de rien. En partant il lui offrit de très bon cookies Mignon.  


  


Quand Scorpius entra dans le château, il remarqua que beaucoup de têtes se tournaient sur son passage, que des gens le fusillaient du regard et que d’autre lui lançaient des regards noirs. Ne comprenant pas pour quel raison les gens se comportaient ainsi, il prit la direction de la Grande Salle pour y déjeuner. Ce n’est que quand il s’assit à la table des Serdaigle qu’il comprit : occupé à manger quelqu’un lui balança un journal sur la tête, à la une de ce journal la photo de son père et comme titre « Tel père tel fils »  


Il se mit à lire l’article qui disait :  


  


« La nuit dernière Harry Potter et Ronald Weasley arrêtèrent Drago Malefoy, fils de Lucius Malefoy. Mr Malefoy Drago était occupé à torturer l’épouse d’un de ses collègues avec qui il entretenait une relation secrète, cette dernière voulant révéler leur relation s’attira les foudres de Mr Malefoy qui se laissa aller, le service de le justice magique a été alerté par une voisine, une sorcière d’un âge très avancée qui avait aperçu l’accusé torturant son amante par la fenêtre. Une fois Messieurs Weasley Ronald et Potter Harry ainsi que leurs brigades arrivèrent sur les lieux l’amante de Mister Malefoy tenta de s’enfuir, ce dernier l’assomma en lui jetant une pierre qu’il avait récupérée dans le jardin. Miss Adélaïde tomba à terre et poussa un dernier gémissent qui fut le dernier son qu’elle eut à produire dans toute sa vie »  


  


Scorpius n’en croyait pas ses yeux ! Son père un tueur ? Ne pouvant guère y croire il relut et relut l’article une dizaine de fois, les joues en feu et les mains et les pieds tremblants il se leva et traversa la Grande Salle en courant et s’empressa d’en sortir. Sur son passage des insultes fusaient et des cloches pieds lui étaient faites.   


  


Il courut, courut, il sortit du château et s’enfonça dans la forêt interdite. Au fond il se disait que c’était la fin … Il voulait en finir pur toujours ! Il en avait marre d’être rejeté ! Marre de devoir subir les regards dégoûtés ! Marre de ses parents pour qui il ne valait pas mieux qu’une vieille chaussette ! Marre des insultes ! Marre des hypocrites ! Marre des tous ces gens qui le jugeaient sans le connaitre ! Il en avait marre de tout ! Tout ce qu’il voulait c’était vivre heureux, entouré d’amis et personnes qui l’aiment ! Il en avait marre de la vie ! Il voulait en finir …  










 
Chapitre 4 : La visite la plus innatendue a écrit:


Scorpius criait gigotait mais rien ni personne ne venait pour l’aider. Son père l'avait ligoté lui et sa mère et les torturaient. Il revenait toutes les heures et les torturer de plus en plus longtemps. Il revint cette fois un couteau à la main il l'enfonça dans le cœur d'Astoria qui ne bougea pas et elle ne produit aucun, un sourire narquois sur les lèvres il se tourna vers Scorpius jouant avec l'arme et là tout ç coup il la leva en l'air et la dirigea vers le cœur de Scorpius "


AAAAAAAAARGH . Scorpius venait de se réveiller mais il garda les yeux fermés, ce n'était qu'un rêve se disait-il, un simple petit rêve. Lorsqu'il ouvrit ses yeux Scorpius ne voyait rien, sa vue se rétablit petit à petit et là il put tout distinguer autour de lui. Il était dans une chambre d'hôpital, à sa gauche était endormie sa grand-mère sur le fauteuil avec un air inquiet. Scorpius essaya de se rappeler la dernière qu’il avait faite pour comprendre ce qu’il faisait ici et c’est qu’il se rappela, l’article, les insultes, la foret, l’arbre et la chute de l’arbre …  



  


O~~~~~~~~~~~~O~~~~~~~~~~~~O~~~~~~~~~~~~O~~~~~~~~~O   


2 jours plutôt :   


20 heures   



  


Caroline assise dans le château commençait à s’inquiéter, des élèves de Gryffondor lui avaient racontés ce qui c’était passé avec Scorpius dans la salle commune et depuis plus rien plus de nouvelle il était sorti en courant dans la Grande Salle et il avait disparu … Lorcan et elle, l’avaient cherché dans tous les endroits où il avait l’habitude d’aller mais rien il avait disparu …  



  


Caroline patienta encore 1 heure, puis elle saisit sa baguette et elle sortit en trombe de la salle commune, prenant la direction du Professeur Thomas, leur directrice de maison, elle patienta quelques minutes devant la porte puis voyant que personne ne lui répondait elle y entra , Mme Thomas lui hurla qu’elle était insolente et que la raison de sa raison de sa venue n’était urgente elle lui collerait deux retenues . La jeune Delacour lui raconta les faits, le Professeur Thomas lui répondit qu’elle allait prendre des mesures au plus vite pour retrouver leur camarade, Caroline insista sur le fait qu’elle voulait les aider à retrouver son ami. Mme Thomas voyant que Caroline était bien décidé à mener ses recherches lui donna l’autorisation de les aider. Toutes les deux pénétrèrent dans la Salle des Professeurs et elle en informa ses collègues qui se portèrent volontaires pour les recherches (même le Professeur Binns) ils cherchèrent dans tous le Château mais rien, les heures passaient mais Scorpius était toujours absent, c’était comme si la terre l’avait avalé.  



  


00 : 30  



  


Hagrid était assis depuis une bonne demi-heure sur son lit, il était occupé à rédiger une lettre au Ministère pour l’obtention d’une permission pour pouvoir élever petits chiens à trois têtes …  


Quand il leva les yeux de sa lettre, il se rendit qu’un troupeau de Centaures l’appelaient et lui faisaient de grand signes des mains, il était en lisière de Forêt. Il sortit et commença par les saluer en s’inclinant légèrement,   


« Que me vaut l’honneur de cette visite ? »  


« Ceci n’est pas une visite, nous venons vous mettre en garde nous ne voulons plus d’humain sur notre territoire ! »  


Un membre du troupeau s’approcha de Hagrid et posa leur corps d’un jeune homme à ses pieds c’était Scorpius ! Saisi de panique il prit leur corps de ce dernier dans ses bras et courut jusque au Château où il prévint les membres du personnel, sans aucune hésitation Mme Thomas prit le corps dans ses bras et dit :  


« Madame Pomfrey est absente, je le conduit à l’hôpital »  


Elle l’emmena à l’hôpital pour sorciers à travers sa cheminée . Et depuis il y était enfermé en raison de nombreuse fractures et d’un pied cassé.  



  


O~~~~~~~~~~~~O~~~~~~~~~~~~O~~~~~~~~~~~~O~~~~~~~~~O   



  



  


Scorpius referma ses yeux et fit semblant de dormir, sa Grand-mère lorsqu’elle se réveilla l’embrassa tendrement sur le front et sortit. Il garda les yeux fermés sans dormir toute la journée. Enfin quand une infirmière vint le voir il les rouvrit, cette dernière – une stagiaire- toute contente de voir son patient de s’éveiller alla prévenir ses supérieurs, ainsi toutes les personnes qui c’étaient occupés de lui depuis son arrivée à l’hôpital étaient au tour de lui, il les remercia du fond du cœur et le demanda une faveur :  


« Je vous en prie ne prévenez pas les membres de ma famille, ne leur dites rien je ne veux pas qu’ils sachent que je me suis réveillé en plus ma grand-mère était très fatigué avant de partir, laissons là se reposer un peu, ils le sauront quand ils viendront me rendre visite ! Je veux leur faire la surprise vous êtes d’accord »  


Un d’eux lui répondit : « Bien sur si vous le désirez ! Mais nous sommes contraints de prévenir votre établissement scolaire. Cela vous convient-il ? »  


« Oui, oui merci infiniment »  


Et là tous les membres du personnel sortirent de sa chambre, l’y laissant seul une gros bol de Dragées Surprises de Bertie Crochue .  



  


************   



  


Scorpius passa la soirée et toute la nuit allongé, ne pouvant pas dormir, il n’arrêtait de penser à tout ce qui lui était arrivé ces derniers temps, il lisait aussi des magazines moldus qu’il avait trouvé à sur sa table de nuit et il dégustait avec plaisir les Dragées Surprises de Bertie Crochue que lui avaient laissés les membres de l’équipe médicale.  



  


Il ne cessait de penser à son père – cet assassin qui avait gâché son enfance- , à sa mère – cette femme qui l’avait toujours traité tel un parfait inconnu, à sa grand-mère – qui est la personne à l’aimer et puis aussi à Albus – Scorpius n’arrivait pas à décrire ses sentiments envers le jeune Potter il l’aimait du fond du cœur, il était tombé amoureux de lui voilà deux ans de cela lors de leur rencontre dans le Poudlard Express .  



  


Au petit matin alors que l’infirmière venait de passer et qu’elle lui avait ramené un autre bol de Dragées Surprises de Bertie Crochue (petit le bol cette foi   Yes   ), la prote s’ouvrit : Des visiteurs ! Super ! Mais ce n’était ni Hagrid, ni sa Grand-mère, ni sa mère qu’il espérait de revoir. Non les visiteurs étaient Caroline et Lorcan accompagnés d’Albus qui tenait une boite de chocolat en forme de cœur dans sa main …  









 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Chapitre 5 : Le récit d'Astoria a écrit:
Scorpius tout rouge et choqué murmura : 
- « Salut ! C’est trop gentil merci ! »  


  


Albus s’avança vers Scorpius et lui donna ses chocolats, et il lui souhaita un bon rétablissement et il sortit. Dès qu’il sortit Scorpius s’empressa de demander à ses deux amis ce qu’il faisait là. Lorcan lui répondit :  


  


-« Quand il a su que nous venions te rendre visite il a dit qu’il voulait bien venir, on a rien dit »  


  


Un sourire se dessina sur les lèvres de Scorpius. Peut-être que ses sentiments étaient réciproques … Oh mais il ne faisait que des films ! se disait-il.  


Il se tourna vers ses deux visiteurs et leur demanda s’ils allaient bien, ils lui répondirent que Oui …  


  


- « Mais qu’est-ce que vous avez ? Vous êtes tous pâles » leur demanda-t-il  


  


- « En fait euh … je ne sais pas comme te le dire … Euh … »  


  


- « Mais quoi bon sang ! De quoi vous parlez ? »  


  


- « En fait ça concerne ta mère … »  


  


- « Ma mère ? Qu’est ce qu’elle a ? » Demanda-t-il inquiet   


  


- « Elle est malade … Rien de grave … »  


  


- « Mais dîtes ce qui se passe ! Répondez-moi ! » Hurla-t-il  


  


- « Elle est malade, ils en parlent dans tous les journaux, c’est à cause … de ton père, quand elle a su ce qu’il avait fait elle est tombée gravement malade, elle ici à l’étage des longs séjours, les médecins disent qu’elle a juste besoin de temps. Ne t’en fais pas, elle ira bien » dit Caroline  


  


Elle s’approcha vers lui et elle essaya de lui tenir la main mais il la repoussa et cria :   


- « Je veux la voir ! Je veux voir ma mère tout de suite ! Détachez-moi ! Conduisez-moi chez ma mère ! Tout de suite ! Appelez-moi les médecins ! »  


  


- « Sois raisonnable Scorpius ! Non je veux la voir ! »  


  


Un des médecins fit irruption dans la salle. Et il demanda :  


  


- « Mais que se passe-t-il ici ? »  


  


- « Je conduisais moi chez ma mère ! Détachez-moi ! Je veux la voir ! »  


  


- « Mais ce n’est pas raisonnable Monsieur ! »  


  


- « Je veux la voir ! »  


  


- « Bon je vais essayer de trouver une solution. »   


  


Il sortit et revint une dizaine de minutes plus tard avec une infirmière ainsi qu’un fauteuil roulant, ils le déplacèrent sur le fauteuil. Avant de sortir il lança un simple « Salut. » à ses deux amis. Ils menèrent jusque la chambre de sa mère. Quand il pénétra dans sa chambre et qu’il fut près de son lit il dit :  


  


- « Maman, c’est moi Scorpius »  


  


Elle ouvrit ses yeux, esquissa un sourire et elle lui demanda comment il allait, il lui répondit qu’il n’allait pas trop bien. Il lui demanda à son tour comment elle se sentait. Pour lui répondre elle lui dit :   


  


- « Scorpius. Mon fils. Je sais que c’est bientôt la fin pour moi, la fin approche, je sens la mort roder autour de moi. Le moment est donc venue pour moi de te présenter mes excuses, je sais que toutes ses années j’ai été dur avec toi, je sais que j’ai été cruelle et que je t’ai méprisé mais je veux que tu me comprennes, j’étais jalouse *tousse* … J’étais jalouse de toi parce que tu avais tout ce que je voulais quand j’étais plus jeune. Toi tu avais un père d’une beauté surnaturelle, il était riche et tu avais un immense Manoir avec des servants. Quand je te voyais je repensais à mon enfance, à mon père qui … battait ma mère et qui me battait … Quand j’étais jeune je rêvais de vivre normalement, d’avoir une famille et un grand manoir … En gros tout ce que tu avais. *tousse* Mon père était un homme cruel, sadique qui prenait plaisir à faire du mal autour de lui. Il nous battait moi, ma mère et mon frère à la moindre petite erreur. Quand j’allais à Poudlard et que les vacances approchaient j’étais toujours terrorisé à l’idée de revenir chez et de revoir mon père … Et nombreuses sont les fois où quand je revenais pour passer les vacances je trouvais ma mère, couverte de bleus, toute maigre … Je voulais juste avoir tout ce que tu avais. Je sais que ce que tout ce que je t’zi fait n’est justifiable par ce que je viens de te raconter mais je t’en supplie comprends moi ! Et juste pardonne-moi et ne garde pas une mauvaise image de moi … *tousse* Je t’aime tu sais, plus que tout … Je regrette vraiment *éclate en sanglot* Je suis dé-dé-dé-solé *tousse*  


  


Quand à ton père, un mariage arrangé je regrette vraiment de ne pas l’avoir quitté quand j’en avais l’occasion, il était gentil et tendre avec moi en public mais quand on se retrouvait moi et lui … Quand je suis tombée enceinte je me suis dit que quand tu allais sauver notre mariage. Tu es né mais rien n’a changé chez ton père … Il était toujours aussi égoïste, malsain et sadique … Franchement ton père est la plus grande erreur de toute ma vie … Mais n’oublie c’est ton père ! Peut-être qu’il ne te montre pas qu’il t’aime mais il l’est vraiment ! C’est juste qu’il exprime très mal ses sentiments. Il t’aime … Oui … Il t’aime … *tousse*  


  


Quand à ton homosexualité, ne t’en fais pas tu as encore toute la vie devant toi. C’est vrai que je l’ai très très mal pris mais ta grand-mère a su me raisonner. Encore une fois je m’excuse. Vis ta vie et ne fais pas attention à ses personnes qui te veulent du mal parce que qu’il y aura toujours quelqu’un pour te critiquer. Juste n’y fais pas attention et compte sur tes amis. J’ai parlé à tes amis, Lorcan et Caroline, fais leur un peu plus confiance et passe plus de temps avec eux. Tu comptes beaucoup pour eux ils ne veulent que t’aider. Dès aujourd’hui ta grand-mère sera ta tutrice légale.  


  


Je t’aime ... »  


  


  


Astoria toussa à plusieurs reprises et … elle cessa de respirer, elle venait de s’éteindre mais elle pouvait reposer en paix …  









 
 
 
 
 
 
 
 
Chapitre 6 : Azkaban ... a écrit:

Drago Malefoy était enfermé à Azkaban depuis 3 petits jours, heureusement pour lui les détraqueurs le laissaient tranquilles et ils ne venaient pas l’importuner. Il passait tout son temps dans un petit coin de sa cellule. Il réfléchissait, à la vie, à son fils, à son épouse et au meurtre qu'il avait commis. Il n'en pouvait plus il était lessivé, rongé par la culpabilité, il regrettait tellement ce qu'il avait fait pourquoi avait-il fais ce qu'il avait fait ? Mais maintenant ce qui est fait est fait il devrait vivre avec, il était condamné à 9 ans dans la lugubre prison d’Azkaban.  
OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO  


  


Ce jour-là comme tous les autres il resta dans son petit coin sans manger, sans même bouger. Le soir alors qu’il s’apprêtait à dormir un détraqueur passa devant sa cellule et il l’ouvrit. Drago saisi de panique se colla contre le mur, ferma ses yeux et coupa sa respiration mais le détraqueur se contenta de jeter quelque chose par terre et de refermer la porte de la cellule. C’était une lettre ! Drago venait de recevoir du courrier ! Et quel soulagement le détraqueur était reparti ! Ouf heureusement. Il saisit la lettre et l’ouvrit, c’était une lettre de sa mère qui disait :  


  


« Bonjour Drago,  


  


Si, je t’envoi cette lettre ce soir ce n’est ni pour te blâmer ni pour te féliciter … Je voulais te parler de ton fils ainsi que de ton épouse.  


Pour tes informations Scorpius a tenté de mettre fin de ses jours ! Harcelé par ses camardes. Rejeté par sa famille. Et son père était un tueur. Il a séjourné à St Mgst et il repart pour Poudlard demain, il viendra vivre chez moi. Cette décision est prise. Mais je voulais te dire que tu as droit d’envoyer du courrier de là où tu es. Alors fais-le, envoie une lettre à ton fils ! Ça lui fera du bien ! Et excuse-toi …  


  


Astoria elle …, est morte. Morte de chagrin. Laissant derrière elle un jeune homme qui aurait tant aimé la connaitre …  


  


Narcissa , Ta mère »  


  


Drago laissa tomber le lettre à terre sa femme morte ? Son fils a essayé d’en finir ? Tout ! Tout ! TOUT ! Était de sa faute ! Il n’aurait jamais dû ! Il éclata en sanglota. Il pleura. Cria. Gémit et se frappa contre le mur.   


  


Drago fit ce que sa mère lui avait dit : il écrivit une lettre à son fils.  


  


Désormais il était prisonnier … Même s’il est relâché, il sera prisonnier de sa culpabilité …  



  



  


--------------------------- ------------------------------ ------------------------------------ -------------------------------------  



  


Note : Moi qui aime faire durer le suspense vous ne découvrirez la lettre de Drago pour Scorpius dans le prochain chapitre …  Yes     








 
 
 
 
 
Chapitre 7 : A magic kiss a écrit:
C'était le jour J, Scorpius allait enfin pouvoir quitter sa chambre d'hôpital pour rejoindre Poudlard. Sa grand-mère l'avait invité à passer quelques jours à la maison mais il refusa. Il était devenu mélancolique. Il avait perdu ce sourire qu'il avait sur les lèvres mêmes dans les situations les plus extrêmes ... La mort de sa mère et ce qu'elle avait l'avait beaucoup affecté. Le soir il rêvait qu'elle est là debout devant lui et qu'il pouvait passer du temps avec elle ... Mais non ... Sa mère avait quitté le monde des vivants ... Les jours qui ont suivis celui de la mort de sa mère, il lisait, dévorait des livres allongé sur son lit. Le soir il pleurait, il aurait tant voulu qu'elle vive, pour passer du temps avec sa mère ... Sa grand-mère venait lui rendre visite tous les jours, lui apportant de petits repas fait maison, très délicieux qu'elle préparait elle-même. Elle l’aimait, plus que tout et lui, il le savait et il l’aimait aussi … Mais elle ne remplacera jamais sa mère, cette mère qu’il aurait tant aimé vouloir connaitre … Mais c’est la vie il n’y pouvait rien. 
Les médecins l’avaient deux jours plutôt remit sur pied, il pouvait dès à présent marcher normalement malgré un léger boitement. Il fit ses baguages avec l’aide d’une infirmière, en sortant de la chambre la jeune femme éclata en sanglot, s’approcha de lui, attrapa la main et lui souhaita bonne chance, bonne chance pour la suite dit-elle inquiète. Elle l’accompagna jusqu’à la sortie où l’attendait sa grand-mère, elle le fit monter dans Magicobus qui les allait les conduire à Poudlard. Durant le trajet pas un mot. A l’annonce de l’approche de Poudlard et lui prit ses deux mains dans les siennes et elle lui dit :  


« Scorpius, je t’en supplie, arrête de faire attention à ce que te disent les gens ne t’y intéresse pas ! Vis ta vie ! Ne prête plus attention à ce que des gens méchants et malsains te disent ! Il y aura toujours quelqu’un pour te critiquer ! Allez vas-y maintenant ! »  


Scorpius abasourdi descendit du Magicobus et il se dirigea vers Poudlard qui n’était qu’à une centaine de mètres devant lui. Il était vraiment choqué ! Sa mère et sa grand-mère lui avaient quasiment dit la même chose ! Mais en entrant à Poudlard il enleva toutes ses idées noires de sa tête et s’empressa de se diriger vers sa salle commune pour y retrouve Lorcan et Caroline. Sur son passage les gens ne lui jetaient plus des regards noirs, ni des regards d’assassins, il le regardait avec inquiétude, en lui laissant des regards qui signifiaient « Le pauvre … ». Ce qui l’énerva ! Il n’aimait que les gens éprouvent de la pitié pour lui !   



  


Une fois arrivé dans sa salle commune il entreprit de défaire ses valises. Une fois qu’il eut finit de le faire il décida de descendre dans la salle commune. Mais à peine était-il sortit du dortoir qu’il rencontra Caroline et Lorcan. Elle jeta sur lui et elle le serra bien forte dans ses bras tout en lui disant :  


« Scorpius, tu peux compter sur nous ! Tu les sais ? Hein ? Tu les ais »  


Pour simple réponse il lui sourit, il sourit d’un sourire radieux dont il avait le secret.  


Lorcan lui, se contenta de lui donner une tape sur le dos et lui dit :  


« Bienvenue chez toi mon pote ! »  


Cette tape rappela à Scorpius quelque chose. Il rentra dans son dortoir et en ressortit un gros paquet dans les bras qu’il tendit à Lorcan :  


« Joyeux Anniversaiiiiire ! C’est un petit quelque chose que j’ai commandé ! Ouvre-le »  


Lorcan ému ouvrit le paquet qu’il laissa tomber par terre et il se mit à sauter partout dans la salle commune tout en criant :  


« Merciiiiiiii ! Scorpius ! Waw ! La robe des canons de chudleeey ! Thanks ! »  


Il se jeta dans les bras de son ami qui était heureux … Caroline prit la parole et dit :  


« Bon oui c’est super ! Mais là Scorpius va chercher tes affaires ! Tu as du boulot à rattraper ! »  


Avec l’aide de Lorcan, il fit descendre tout ce dont il avait besoin pour étudier. Il passa le reste de l’après-midi en compagnie de Lorcan et de Caroline assit sur à une table de la salle commune. Il étudia toutes ses matières. Il commença par recopier tous les cours qu’il avait raté. Puis il fit tous les devoirs qu’il avait à rendre : Une exposé pour l’Arithmancie, un texte sur les détraqueurs en DCFM, un autre sur les lignes de la main en divination et plein d’autres devoir … La liste était interminable …  



  


Il étudia avec les encouragements de ses amis jusqu’au beau milieu de la nuit, sans déjeuner, vers 23 heures Lorcan monta se coucher et là il resta seul avec Caroline, qui lui dit :  


« Alors ? Tu comptes parler avec Albus ? Je crois que tu lui plait … »  


Mais elle ne put terminer sa phrase, un hibou tapait aux carreaux de la fenêtre, il se leva et prit la lette du hibou. Scorpius ne bougea pas, il se tut sans rien dire.   


« Mais qu’est ce qui t’arrive Scor’ ? » dit Caroline  


« C’est une lettre de mon père … »  


« Quoi ? Allez vas-y ouvre là ! »  


Il ouvrit la lettre et c’est là qu’il se rendit compte que la lettre datait d’il y a 1 semaine, elle avait passé tout plein de contrôles (elle était pleine de tampons). Cette lettre disait :  


« Bonjour Scorpius ,  


Je ne sais pas par où commencer mais je voulais que je suis désolé et je t’en supplie de me pardonner ! Tu as toutes les raisons de m’en vouloir. Je sais. Mais si tu savais tout ce j’ai vécu, subis et vu ! Mes lettres seront brèves (car celle-ci n’est pas la dernière) parce que elles sont contrôlées. Mais si tu veux, tu peux me rendre visite ses vacances, viens avec ta grand-mère.  



  


Ton père qui t’aime et qui regrette ce qu’il a fait … »  



  



  


Scorpius donna la lettre à son amie qui la lut et qui lui dit :  


« Alors que vas-tu faire ? »  


« Je vais lui répondre ! »  


Il saisit une plume et un bout de parchemin et il écrivit une longue lettre, interminable. Une fois sa lettre finie il la saisit et sortit de la salle commune en disant :  


« Je vais la lui envoyer. »  



  


Il prit la direction de la volière, une fois arrivé là-bas, il envoya sa lettre. Sur le chemin du retour, il rencontra Albus, debout seul dans un couloir vide. Surpris Scorpius lui demanda ce qu’il faisait là.  



  


Pour simple réponse, Albus approcha de Scorpius, il s’approcha, s’approcha encore plus. Il n’était qu’à quelques petits centimètres l’un de l’autre. Albus pencha sa tête et là, il l’embrassa. Il colla ses lèvres contre celles de son ami, et il passa sa main dans son cout. Il l’embrassa tendrement et avec douceur. Pour les deux garçons ce moment était magique, ils espéraient qu’il ne finira jamais …   



  



  


--------------------- ----------------------- -------------------------- ------------------------------- ------------------------------  



  


Notes :   



  


Encore une fois moi qui aime faire durer le suspense vous découvrirez la lettre de Scorpius pour son père dans deux chapitres …   









 
Chapitre 8 : a écrit:
Ce moment de plaisir ne dura pas longtemps. Albus entendit un bruit au coin du couloir, il décida donc de partir en donnant rendez-vous à Scorpius le lendemain vers 18 heures quand ils auraient finis tous leurs cours, ils devaient se retrouver devant le lac pour une petite balade. Scorpius quand à lui tout excité et tout content regagna sa salle commune. Il y trouva Caroline l'attendant à sa table, un chocolat chaud à la main. Quand elle le vit, elle parut soulagée : 

" Mais où étais-tu bon sang ? Tu m'as fais peur ! " 

Un sourire aux lèvres et les joues en feu il s'assit près de son amie et il lui raconta ce sui c'était passé.  

" C'est une blague ou tu es sérieux là ? " 
" J'ai l'air de rigoler ? " 
" Oh mon dieu Scorpius mais c'est super ! C'est une très bonne nouvelle ! " 
"Oui, oui je sais ! Je suis trop content ! " 
" Bon bien moi je vais me coucher. " 

Scorpius attendit que la jeune Delacour soit montée se coucher avant de ranger ses affaires et de monter se coucher. 

Le lendemain, il se réveilla de bonne heure et de bonne humeur et il descendit prendre son petit déjeuner avant de se rendre en cour.  

-------------- ------------------- ----------------------  

Le reste de la journée se passa sans aucune encombre. Scorpius n'arrêta pas de regarder sa montre toute la journée, tout excité à l'idée de retrouver Albus. Il s'imaginait dans ses bras, le câlinant et l'embrassant ... 

Lors du diner il ne réussit à pas manger, il attendait de rencontrer Albus, comme un prisonnier qui attendait d’être relâché ... 
Vers 17h30, lui et Caroline montèrent au dortoir, il se changea et la rejoignit devant la porte de la salle commune. Elle l’accompagna jusqu’au parc et elle le laissa partir, elle est toute pleine d’espoir, elle espérait vraiment de tout son cœur que ça se passerait bien. 

Quand Scorpius arriva près d’Albus, ce dernier se tourna vers lui, les larmes aux yeux et le visage tout rouge, il dit à Scorpius : 
« Bonjour-jour écoute je vais être direct avec toi, moi et toi ce n’est tout simplement pas possible ! Je suis vraiment désolé ! Je ne peux pas, je ne peux … » dit-il tout en laissant couler des larmes sur ses joues. 
« Mais, mais hier tu as.. » dit Scorpius tout en s’approchant de l’élu de son cœur 
« Ne m’approche pas ! Tu me dégoutes ! » Et là il partit en pleurant. Laissant Scorpius seul, debout et pleurant. Pourquoi tous ces malheurs ! Pourquoi ça ne lui arrivait qu’à lui se demandait-il. 
Quelques minutes plus tard Caroline arriva et demanda à Scorpius ce qui c’était passé, ce dernier en pleurant de plus belle et en se jetant dans les bras de son amie lui raconta, elle le consola et le serra bien fort dans ses bras :  
« S’il te plait ne pleure pas ! Tu en auras d’autre des … » 
« Mais je ne veux personne d’autre hurla-t-il je le veux lui ! Je le veuuux lui ! » Hurla-t-il 

« Hé ! OOO ! ATTENDEZ ! » Hurla quelqu’un  
Caroline se retourna pour voir qui c’était, c’était Lorcan.  
« Scorpius ! Ne pleure pas ! S’il te plait ! Il ne voulait pas ! Il t’aime ! Mais ce n’est pas de sa faute ! Hier quand vous vous êtes embrassés Maria Finnegan vous a entendu parler. Tout le monde qu’elle a toujours craqué sur lui ! Ne lui en veut pas ! Je les ai entendus parler pendant le cour d’Histoire de la Magie et en sortant je l’ai aussi entendu dire à une de ses amies qu’elle comptait faire une farce au Professeur McGonagal en lui envoyant une bombabouse demain au petit déjeuner. J’ai une sorte de plan. On va la laisser envoyer sa bombabouse mais on la bloquera à la sortie de la Grande Salle et là je m’occuperais d’elle. Toi, contente toi tout simplement de sourire et de paraitre heureux et donc de faire comme si de rien n’était ! On la coincera ! Et ton Albus tu vas sortir avec lui ! Bon maintenant rentrons ! Il commence à faire nuit ! » 
« Quel petit fouineur ! » dit Caroline tout en souriant. 
Jusqu’au lendemain le trio afficha une mine satisfaite et heureuse. Au petit déjeuner, ce qui était prévu arriva, le professeur McGonagal, demanda au coupable de se dénoncer. Personne ne se dénonça, Madame Minerva, prit donc des dispositions, elle retira 100 points dans le sablier de chaque maison, et elle demanda aux Professeurs ainsi qu’aux préfets de garder un œil sur les élèves les insolent et les plus cancres. 

Alors que tout le monde sortait, boudant, hurlant ou insultant Lorcan saisit Maria par le bras et l’entraina dans un couloir où les attendait Scorpius, Caroline arriva quelques minutes plus tard accompagnée d’Albus. Ce fut Lorcan qui prit la parole le premier : 
« Écoute ma belle. On sait. » 
« Vous savez quoi ? Hein bande petits co°° ! » 
Cette fois ce fut Caroline qui parla : 
« On sait que c’est toi qui a envoyé la bombabouse au Professeur McGonagal ! » 
« Et qu’est-ce qui vous a dit ça ? » dit-elle d’un ton las 
« On t’a entendu parler avec Nadège, ta copine là ! On t’a tous entendu parler avec elle ! » 
« Quoi ? ! » dit-elle scandalisée 
« C’est où tu laisses Albus et Scorpius tranquilles et tu laisses tomber ton petit chantage ou sinon tu sais ce qui va t’arriver ! » 
« Bande de fils de COGNARDS ! Et de petits FOUINEURS ! »Hurla-t-elle 
D’un air hautain Scorpius lui dit : « Allez *siffle* du balai ! Dégage » 
Albus n’en croyait pas ses yeux, Lorcan et Caroline venaient de mettre fin à ce cauchemar ! Il se jeta sur eux et les serra bien fort contre lui.  

« Bon et bien on vous laisse » dirent-ils  
Scorpius et Albus se retrouvèrent seuls dans le couloir. Ils se jetèrent dans les bras l’un de l’autre, s’embrassants et en se faisant des petits câlins dans le cout.  
« Ciao ! Bébé ! On se voit demain ! » Dit alors Albus en laissant un dernier baiser sur les lèvres de Scorpius qui était aux anges. 

Heureux. Il prit la direction de la salle commune, où il retrouva ses amis. Vers 21h il monta chercher un manuel pour relire ses cours, et c’est là qu’il le trouva, un petit mot sur son lit. Scorpius s’empressa de l’ouvrir et il le lut : 


« Tu crois avoir pu te débarrasser de ma première alliée ? Sache que je ferais tout pour détruire votre petit couple. Je ferais tout …  

N.B » 



--------------------- ------------------------ --------------------------- ------------------------- ---------------------- ------------ 
« C’est fait ! J’ai déposé le mot » dit une voix glaciale. 
Cette voix était celle de Parminder Crivey, une ancienne amie de Scorpius … 
« Très bien ! Très très bien ! Tiens ! » Dit une voix glaciale et féminine et douce. 

Cette fois était celle de « N.B », la personne qui tirait les ficelles et qui voulait anéantir le couple Scorpius / Albus … 

_-_-_-_-_-__-_-_-_--__-_-_-_-_- -_-__-_-_-_-__-_-_-_-_-_-_-_-_-_--_- 
Notes :  

- Pour le personnage de « N.B », je me suis inspiré de « A » dans les série « Pretty Little Liars ». 
- « N.B » = « No Body » 






 
 
 
 
 
 
 
 
Chapitre 9 : [ a écrit:
"Je peux enfin t'appeler Papa ...[/b]""] Comme tous les autres jours Drago Malefoy, resta dans son petit coin de la cellule. Il ne dormait plus. La culpabilité le rongeait. Astoria était morte, morte à cause de lui. Et il était aussi inquiet pour la courte lettre qu'il avait envoyé à son fils, il n'avait toujours pas reçu de réponse (cela faisait 2 semaines qu'il avait envoyé sa lettre). Sans doute ne voulait-il pas lui répondre ou bien la lettre était perdue, ou bien ...

Un détraqueur ouvrit la porte de sa cellule, mais contrairement aux autres fois, il ne bougea pas d'un pouce. Le détraqueur lui lança un journal, son repas et ... Une lettre, qu'il s'empressa de saisir. C'était la lettre de son fils ! Angoissé, il s'empressa de l’ouvrit. 

Bonsoir, 

Je viens de recevoir ta lettre ...

C'est très gentil de ta part d'avoir pensé à moi, mais je suis déçu, il a fallu que maman meurt et que tu ailles en prison pour que tu penses à moi ...

Tu ne sais pas ce que tu m'as fait subir, tu m'as toujours traité comme une vieille chaussette. Tu n'étais jamais là pour moi. Tu m'as rejeté et dédaigné. J'ai toujours voulu ce que j'ai fait de mal pour que tu me haïsses à ce point. Je rêvais de vivre normalement et d'avoir un père qui était présent, qui m'aimait et qui passait du temps avec moi.

Mais toi, tout ce qui t'intéressait c'étaient, l'argent et les maitresses. Tu as été horrible avec moi. Même les elfes de maison tu étais plus aimable avec eux.

Je passais mes nuits à pleurer. Pourquoi ? Pourquoi ne pourrais-je pas vivre une vie normale. Comme tout le monde. Heureux. 

Tu as été égoïste. Méchant. Sadique. Et cruel. 

Je t'ai hait. J'ai souvent rêvé que tu mourrais ou bien que je disparaitrais et que j'irais vivre loin, très loin ...

Je veux comprendre. Comprendre pourquoi tu m’as hait et pourquoi a-t-il fallu que Maman meurt pour que tu essayes de nouer des liens avec moi.

Mais, je ne vais pas te mentir. J’ai vraiment été heureux quand j’ai reçu ta lettre. Toi qui m’a détruit petit à petit tu venais de t’intéresser à moi. Tu me contactais moi ! 
Quand à mon attirance pour les garçons, tu vas devoir l’accepter ou sinon faire une croix sur moi … Je n’ai pas du tout aimé ta réaction … Je comprends qu’il te faut du temps pour l’accepter …

Quant à la visite que tu m’as demandé de faire. Je la ferais. Je viendrais avec grand-mère les vacances prochaines. Je suis vraiment heureux.

… Je peux enfin t’appeler Papa …

Cordialement, 
Scorpius.

Drago souriait. Son fils allait lui rendre visite. Ce moment était comme magique pour lui. Mais qu’allait-il lui dire et comment devait-il faire pour s’excuser … Et son fils le croirait-il ? Et comment devait-il agir ? Drago était assez inquiet …

Drago dormait, quand la porte de sa cellule s’ouvrit en faisant un grand bruit. Il se réveilla en sursautant. Un détraqueur le tint par la main et le conduisit jusque la sortie de la prison qui donnait sur la plage. Abraxas, le mari de son ancienne maitresse morte l’y attendait, le détraqueur le jeta dans le bateau d’Abraxas qui dit, un sourire malsain sur les lèvres :

« Tu viens de quitter cette forteresse. Mais personne en dehors de nous deux et du détraqueur qui t’a conduit ici ne le sait. L’heure de la vengeance a sonné mon chère … »



 
 
 
 
 
 
Chapitre 10 :[ a écrit:
"Good bye everything, Good bye everybody ...[/b]" "] Depuis le premier message de « N.B », Scorpius en avait reçu un seul, le menaçant de dévoiler sa relation à son, père, mais ce ne serait pas fait si il quitter Albus. Mais Scorpius n’y prêtait guère attention, et si son père le savait ? Ça changerait quoi ? En plus, vu la situation actuelle … 
Les vacances approchaient à grand pas, le jour de l’arrivée des vacances de Pâques Scorpius alla chez dans la maison de ses grands-parents. Sa grand-mère s’occupait très bien de lui. Il hiboutait tous les jours ses deux amis et depuis son arrivée au Grand Manoir Scorpius et Albus ne cessaient de s’envoyer des messages. Le jour où il était arrivé il avait reçu un petit quelque chose d’Albus qui toucha profondément Scorpius :

« Mon amour
Les gens diront sans doute que l’on trop jeunes pour connaitre l’amour
Mais depuis je t’ai rencontré j’ai connu le doux sentiment qu’est l’amour
Je pense toujours à toi 
Rien ne peut nous empêcher de nous aimer, rien, personne, aucune loi …
Je t’aime mon amour … »

----- ---- ------------------------ ------------------------------ ------------------------- -------------------------- ----------------

Scorpius passait la plus grande partie de ses journées à s’amuser sur son balai dans le jardin. Il aimait voler. Il se sentait libre.
Le soir, il descendait au grenier et fouinait. Jusque-là, il avait trouvé de nombreuses photos de familles, des banderoles de Serpentard, un vieux Nimbus 2001 qui appartenait à son père, des objets très bizarres qui devaient appartenir au monde de la magie noire, et de vieux articles de la Gazette du Sorcier que Scorpius lisait en diagonale, le seul article qu’il avait vraiment était un témoignage d’Elphias Doge qui parlait du grand, célèbre et puissant Albus Dumbledore, un sorcier qu’admirait beaucoup Scorpius . Il avait aussi trouvé de vieux livres de potions ainsi que des vieux grimoires de Magie Noire, quel drôle d’homme devait être son grand-père … 

Durant ces explorations dans l’immense manoir, Scorpius avait découvert une énorme galerie qui comptait les portraits des plus grands noms de la famille Malefoy, de grands membres de la famille, mâles et femelles.
---------------- ------------------ ------------------- ---------------------- ---------------------- ---------------------- -----------
Le dernier jour avant la fin des vacances, alors que Scorpius était endormi, sa grand-mère fit irruption dans sa chambre en lui hurlant de faire ses valises et qu’ils devaient se sauver et aller loin, loin très loin. Scorpius saisit de panique exécuta les ordres de sa grand-mère. Les valises faites. Le manoir bouclé. Sa grand-mère et lui transplantèrent dans un endroit qui lui était inconnu. Pleurant elle dit que son père avait été kidnappé et qu’elle avait quelques trucs à régler et qu’elle reviendrait bientôt le chercher
OoOoOoOoOoOoOoOo0oOoOoOoOoOoOOoOoOoOooOoOoOoOOoOoOoOooOoOooOoOooooOOo

Drago criait et gémissait sur le sol, il se tordait … Un rire malsain résonnait dans la salle … Drago était prisonnier de son ancien collègue depuis plusieurs semaines, le jour il le ligotait et la nuit il le torturait …
Il tuait Drago petit à petit … Le torturant tous les jours de plus en plus … Il le détruisait petit à petit …

OooOoOoooOoOoOoOooOoOoOOooOooOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOooooOoOOo

« Grand-mère, tu es sur ? De ne courir aucun danger ? »
« Oui, oui. »
« Et combien de temps vais-je rester dans cet internat ? »
« Le temps nécessaire … »
« C’est-à-dire ? »
« Je reviendrais te chercher dès que j’aurais fini ce que je dois faire ? »
« Mais, mais et mes amis et.. » Scorpius se tut n’osant pas prononcer le nom d’Albus …

OOoOoOoooOoOoOoOooOoOoOOooOooOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOooooOoOOo

Abraxas venait de pénétrer dans la salle où il retenait Drago, prisonnier, il gifla ce dernier et il lui dit prenant des airs supérieurs :
« HAHAHA. Mon pauvre petit Malefoy. Tu sais très bien, ce que je veux, je veux me venger, TU AS tué ma FEMME ! Je vais me venger. Je vais te démolir petit à petit. Je vais aussi tuer tous les êtres qui te sont chères … Ta mère Narcissa arrive … Elle va sans doute éloigner Scorpius, mais je vais déployer tous les moyens que j’ai en main et je vais tout faire pour te garder en vie, le retrouver. Je veux que tu voies toutes les personnes qui comptent pour toi … Et qui te restent … Mourir. Mourir d’une mort atroce. Et puis ce sera ton tour. Je veux te voir souffrir … Ce soir je vais tuer ta mère … HAHAHAHA. » 

OooOoOoooOoOoOoOooOoOoOOooOooOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOooooOoOOo

Narcissa installa son petit-fils dans sa chambre, discuta avec la directrice de l’internat. Un internat de moldus. Elle passa une petite heure avec Scorpius, l’embrassant, le câlinant et lui faisant des compliments. Lorsque l’heure de son rendez-vous avec la personne qui retenait Drago approchait, elle éclata en sanglot dans les bras de Scorpius. Le grand Scorpius. Elle avait placé tant d’espoir pour lui, de le voir un jour grand, fort et respecté. Mais elle ne le verrait sans doute jamais comme elle l’imaginait. Elle avait peur. Très peur. Peur de ne jamais revenir. Peur de ne plus revoir Scorpius. Elle avait peur de mourir … Mais si elle devait mourir pour Drago, ce n’était pas grave, ca permettrait sans doute à Scorpius de connaitre son père … Son père qu’il n’avait jamais connu …
Elle embrassa Scorpius sur le front, puis les larmes aux yeux elle lui souffla un petit : « Bonne Chance pour la Suite … »





Chapitre 11 : I'm Sorry a écrit:
Albus s’amuser à monter sur son balai. Il tenait à profiter à fond de cette dernière journée de vacances. La rentrée Scolaire était demain. Et son année serait plus que chargée, il rentrait en 5ème année, l’année charnière, décisif. Son avenir se jouerait cette année. IL passerait les B.U.S.E qui étaient très loin d’être faciles … Ses examens était au nombre 10 pour Albus, parce que logiquement il étudiait une dizaine de matière. Les épreuves seront au total de 20 : deux par matière – un examen écrit et un examen orale. Et ces examinations comporteraient tous le programme, depuis leur première année. Ce qui risquait d’être vraiment dur, surtout pour Albus, qui ne tenait pas en place et qui aimait faire la fête et s’amuser avec ses camarades. Hier, il avait reçu son insigne ! Il était nommé préfet de la maison de Gryffondor ! Quel honneur et quelle joie pour lui ! Il avait hâte de retourner à Poudlard ! Pour aller en cour, retrouver ses amis qu’il n’avait pas vu voir ou rencontrer ses vacances. Il entreprit de ranger son balai dans un petit placard situé juste à côté de la cuisine. Quand il entendit un hululement dans le jardin, un hibou grand-duc était perché sur le seul arbre qu’il y avait dans le jardin, quand Albus s’en approcha, le hibou laissa tomber la lettre par terre et il s’envola. Albus la saisit et là il se rendit compte que cette lettre lui était adressée à lui. Il jeta un coup d’œil à l’adresse et la date: 

Le 31 Août 2021, États-Unis, Ville de Phénix. 

Très bizarre cette lettre. Vraiment bizarre ! Il ne connaissait par l’adresse. Il ne connaissait personne qui habitait sur le continent Américain ! Mais au bout de longues minutes de réflexion, se disant qu’il était vraiment stupide de rester planté là cette lettre à la main, il l’ouvrit et il se mit à la lire : 

Bonjour Albus,

Tout d'abord je voulais m'excuser d'avoir disparu comme ça, du jour au lendemain. Ma vie et celle des derniers membres de ma famille était en jeu ... Si j'étais revenu à Poudlard, je serais sans doute mort ... Mon père et ma grand-mère nous ont sans doute quittés ... 

Depuis que j'ai disparu, j'ai pensé à toi, chaque moi, chaque jours, chaque heures, chaque minute, chaque seconde. Je pensais toujours à toi. Je rêvais de toi. Je m'imaginais avec toi. Je me rappelais de ses petits moments passés avec toi, de ces lettres échangées ...

Je t’en prie ne m’en veux pas, si je te contacte qu’après un an et quelques petits mois, c’est que j’avais une bonne raison : tout a commencé la veille de la rentrée, je dormais. Quand soudain, ma grand-mère entra dans ma chambre et me demanda de faire mes valises et de ne prendre que le nécessaire, ensuite elle nous a fait transplaner, dans un endroit qui m’était inconnu. Je n’ai su où j’étais que plusieurs semaines après mon arrivée à l’internant moldu où ma grand-mère m’avait déposé. J’étais en Amérique ! Je ne vais pas te mentir mais la première chose quand je l’ai su, c’était que ma grand-mère, devait être une femme très puissante et courageuse : comment avait-elle pu transplaner du Royaume Uni aux Etats unis ? Cela ne faisait que m’assurer sur le fait que ma grand-mère était une grande sorcière …
Bref, ma vie en internat était normale, je mangeais, tra vaillais, dormais … La routine quoi ! 
Je m’étais incrusté dans une bande de garçons supers sympas, avec je partageais la chambre, malgré ces amis, la vie normale … Je n’étais pas heureux, je ne cessais de penser à toi … Avant que ma grand-mère ne me quitte, et qu’elle parte à la recherche de mon père, elle m’avait dit que je devais suivre ses ordres à la lettres sans m’y opposer, ma vie ainsi que le sienne était en jeu … Sur le moment, je n’ai rien compris. Elle m’avait dit qu’elle reviendrait me chercher dès qu’elle aurait fini de régler quelques affaires. Je me suis donc entre temps intégré dans l’internat je me suis entouré d’amis, 6 mois étaient passés mais rien. Rien. Elle n’était toujours pas revenue … Et 6 autres mois mais toujours rien. Mais hier, le directeur de l’établissement m’avait convoqué dans son bureau. Et, il m’avait tout dit, c’était un auror à la retraite, ami d’enfance de ma grand-mère. Ma grand-mère avait reçue une lettre d’Abraxas, le mari de l’ancienne maitresse de mon père : il retenait mon père prisonnier et il lui disait que si elle voulait le revoir vivant un jour elle devait se rendre … Chose qu’elle fit … Mais ni mon père ni ma grand-mère n’étaient revenus … Je n’avais plus jamais revu ma grand-mère … - cette lettre, je l’ai retrouvé la semaine dernière au Manoir - . Je te contacte aujourd’hui parce qu’Elvis, l’ami de ma grand-mère, m’a remis une lettre que cette dernière avait écrite avant de disparaitre. Dans cette lettre elle me disait que je devrais retourner à Poudlard, qu’elle avait parlé avec le Professeur McGonagal et que dès mon retour je rattraperais tout mon retard, en ayant cour Toute la journée du Samedi et en aussi en ayant 4 heures de cours en plus par jour, par rapport à ses camardes.
Albus. Je veux simplement que tu saches, que mon amour pour toi est toujours fort que la dernière fois que l’on s’est vus. Tu es tout pour moi … Je t’aime. Et je t’aimerais toujours. Aucun mot, aucun poème, aucune phrase, rien, absolument rien, ne pourra te montrer à quel point je t’aime. Tu es mon (petit) homme à moi. Je t’aime du fond du cœur.

Ton Scorpius qui t’aime,
Bises ...


Albus n’en croyait pas ses yeux ! Une lettre de Scorpius ! Albus choqué, resta debout sans bouger, lisant et relisant la lettre à plusieurs reprises … Mais ce n’est vraiment pas Croyable ! Ils le croyaient tous mort ! Mort ! Albus était ému …
Une voix masculine ramena Albus à la réalité : Lorcan était debout juste à côté de lui et il disait que sa mère l’appeler et qu’il était l’heure de manger. Sans lui répondre il lui tendit la lettre qu’il lut lentement. Finissant de la lire il se mit à marmonner :

« Bon sang de bon soir ! Oh mon dieu ! Par la barbe de Merlin »

Rose la cousine d’Albus arriva et s’approcha d’eux :

« Mais venez ! On attend plus que vous ! Oh mon dieu ! Mais ooo pourquoi vous êtes tous rouges ! Haha les deux petits tourtereaux … Caroline m’avait dit que vous sortiez ensemble, mais je crois que ce n’était pas vrai … »  



 
 
Chapitre 12 : The Last One a écrit:
Scorpius Malefoy avait fait ses valises la veille, il était occupé à saluer ses camarades une dernière fois, ces derniers paraissaient touchés par le départ de leur camarade. Il les embrassa tous, laissa échapper quelques petites larmes, salua les membres du personnel et il prit sa valise et il rejoignit le directeur de l'établissement et ancien ami de sa grand-mère. Ils marchèrent un petit bout de temps puis quand ils se retrouvèrent seuls, ils transplantèrent dans une colline déserte où se trouvait une sorte d'oreiller qui était un portoloin, qui les ramena jusque Londres.

Arrivés dans cette grande ville, ils prirent une chambre au Chaudron Baveur, ils déjeunèrent et puis seul, Scorpius sortit faire ses achats : fournitures scolaires de 4e et 5e année. Une fois ses achats faits, il se paya une glace et il rentra parce qu’il commençait à faire nuit. Il dina et il monta se coucher. Mais il ne put trouver le sommeil. Il était trop stressé pour la journée qui arrivait.

Au petit matin, il boucla sa valise et il descendit prendre son petit-déjeuner. C'était la rentrée. Mais il ne prendrait pas le Poudlard Express. L'ami de Narcissa allait le faire transplaner à Pré-au-lard. Il passa donc le reste de la journée dans la ruelle pavée s'achetant des Dragées par ici, des chocogrenouilles par là ...

Quand 18 heures sonna, il rentra au Chaudron Baveur pour se changer et prendre une petite douche, et vérifier ses bagages. Une fois tout cela fait il devait être 19 heures environ, il descendit sa valise. Et ils transplanèrent. Ils arrivèrent devant les Trois Balais qui étaient bondé. Et là l’ami de sa grand-mère l’embrassa sur le front et il lui dit en lui donnant une petite tape sur le dos :

« Bonne chance pour la suite … »

Il marcha une dizaine de minutes jusqu’à la porte du Château où l’attendait Rusard, qui pour une fois de sa vie, ne jura pas, au contraire il se montra très aimable avec Scorpius … Il demanda à ce dernier de lui confier ses valises et de rejoindre ses professeurs dans le bureau de la directrice – Le Professeur McGonagal. Quand il pénétra dans le bureau de cette dernière, Scorpius remarqua que un grand nombre de professeurs l’y attendaient l’entrevue ne fut pas très longue elle se déroula ainsi :

-Scorpius : « Bonsoir. »
-Minerva McGonagal : « Bonsoir Mr Malefoy, je vais faire court avec vous. Avant de nous quitter votre grand-mère nous a parlé de vous, votre emploi du temps est très chargé ! Beaucoup de travail sera attendu de vous ! Mais nous ne craignons rien ! Nous savons que vous êtes un très bon élément ! Évitez comme avant de vous attirer les foudres de vos camarades. Durant les vacances scolaires vous resterez ici. Vous pouvez disposer et rejoindre votre salle commune. »
-Scorpius : « Merci beaucoup ! Au revoir et bonne soirée Mesdames et Messieurs les professeurs. »

Et là il sortit et rejoignit sa salle commune. Il hésita un moment avant de rentrer, mais il le fit.

Lorsqu’il entra beaucoup d’élèves parurent surpris. D’autres étaient émus et Caroline qui était toute près de la porte, se jeta dans ses bras toute contente de le retrouver. Lorsqu’il prit la direction de son dortoir, beaucoup de personnes le saluèrent gentiment, d’autres lui faisant des tapes sur le dos. Lorsqu’il entra dans SON dortoir il y retrouva tous ses anciens camarades – sauf Lorcan qui d’après Caroline était à la bibliothèque – ils parurent contents et soulagés de le voir. Ils le saluèrent puis au bout long moment de silence durant lequel Scorpius était allongé sur son lit. Conan un de ses anciens amis, s’approcha de Scorpius et il lui dit sans respirer :

« Scorpius écoute on est vraiment désolé pour notre attitude on sait que l’on a vraiment été cruels ! Je t’en prie excuse-nous ! Et juste pour te dire tout le monde était inquiet quand tu as disparu. Lorsqu’on faisait une fête ici on avait toujours une petite pensée pour toi. Tu es gars super ! Je t’en prie ! Pardonne-nous »

Et il tendit sa main, Scorpius fixa Conan un long moment, après un long moment d’hésitation il la serra …
Il rigola un peu avec eux et puis il les quitta. Il sortit de la salle commune, prenant la direction de la Bibliothèque : il voulait rejoindre Lorcan qui lui avait vraiment/beaucoup manqué ! Il avait trop hâte de le revoir. Sur son chemin il croisa un grand nombre de professeurs qui sortaient de la salle qui leur était dédiée, ils le saluèrent et lui souhaitèrent bonne chance pour son année ! Il n’était qu’à quelques mètres de la bibliothèque, quand il aperçut Lorcan marchant vers les toilettes. Il l’appela mais aucun son ne sortit de sa gorge. Lorcan venait d’embrasser Albus. Il était en train de s’embrasser … Tout autour de lui s’écroula. Il ressentit un mal de tête atroce. Comment avaient-ils osés lui faire ça ! En plus Lorcan qu’il considérait comme son frère ! Il se sentait trahi ! Il était dégouté ! Comment avaient-ils pu lui faire une chose pareille ! Il avait envie de disparaitre … Disparaitre de la surface de la terre … Il laissa glisser le petit cadeau qu’il avait acheté pour Lorcan de sa main. Il leur tourna le dos et il s’enfuit en courant et en pleurant … Albus et Lorcan l’avaient vu … Ils étaient restés cloué sur place … Choqués … Ils les avaient vu …

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Abraxas venait de recevoir un hibou de son espion à Poudlard : le petit Scorpius était de retour et sous haute surveillance. Le récupérer serait vraiment dur ! Mais Abraxas allait tout faire pour le trouver, le torturer devant son petit s°°°°°° de père, il allait faire souffrir ce dernier comme il l’avait fait quand il avait tué sa femme. Il allait voir son fils mourir … Et puis, ce serait son tout tour … Il allait le faire souffrir comme quand il avait battu à mort sa petit stupide mère … Elle avait cru à un échange … Mais le machiavélique Abraxas l’avait maintenue en vie 3 petites semaines avant de la tuer … Maintenant était venu le tour du petit Scorpius … *rire sadique* !

Abraxas descendit dans la petite prison aménagé de Drago et il lui dit :

« L’heure de la mort de ton fils vient de sonner ! Il vient de refaire surface ! Je vais le tuer coûte que coûte ! »
« NAAAAAAAAAAAAN » hurla Drago en pleurant. « Pas mon fils NON ! »


-o-oo-o-o-o-oo-o-oo-o-o-o-o-oo-o-o-oo-o-o--oo-o-o-o-oo-o-o-oo-o-o-o-oo-o-o-o-oo-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-oo-o-o-


Albus avait reçu la nouvelle de la mort de son père . Il se sentait trahi ... trahi par tous . Il passait ses journées un livre qu'il avait réussi un livre dans la bibliothèque qui parlait des Ottomans ... De l'époque de Soliman le Magnifique et de toute sa vie ... Ce livre ressemblait à sa vie ... Pleine de tristesse de guerre et d'histoires d'amour improbables ... Ce soir là Scorpius lisait le livre quand soudain il se sentit tourbillonner sur lui même ... Ce qu'il ne savait pas c'est que ce livre avait les même vertues qu'une machine à remonter le temps ... le livre l'aspirait ...





FIN DU PREMIER TOME !

Hebergeur d'image


Wanted


Dernière édition par Gregory Perkins le Dim 28 Déc - 23:02 (2014); édité 8 fois
Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Mar 11 Mar - 18:56 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Augustin Aqua

Directeur
Directeur de Serdaigle
Professeur
ReC Gazette


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2013
Messages: 4 584
Niveau: 7e année
Serdaigle
MessagePosté le: Mar 11 Mar - 20:52 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

Ça à l'air super, je vais la lire ! <3

Hebergeur d'image

Personnage RP généralement représenté par Lucky Blue Smith.
Aile Ouest | Bibliothèque | Gazette du Sorcier
RP actuel : "Le professeur pas comme les autres"
Revenir en haut
Gregory Perkins

Auror
Directeur de Serpentard


Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 1 547
Niveau: 7e année
Serpentard
MessagePosté le: Mar 11 Mar - 22:58 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

Haha merci et pense à me donner ton avis Clin d'oeil <3

Hebergeur d'image


Wanted
Revenir en haut
Augustin Aqua

Directeur
Directeur de Serdaigle
Professeur
ReC Gazette


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2013
Messages: 4 584
Niveau: 7e année
Serdaigle
MessagePosté le: Mer 12 Mar - 14:45 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

CRITIQUE

Bon, cette fiction m'a tellement plu que je compte lui donner un petit titre de fiction critiquée par les Bibliothécaires.

Tu as une très bonne plume, Scorpius, du moins pour ton âge, et je suis persuadé que tu es capable de l'améliorer. Pour cela, je te donne quelques conseils : Pour attirer le lecteur, il est bien de faire des phrases courtes, poignantes et directes. Évites les longues phrases barbantes et répétitives et opte pour les mots et des points, des mots et des points. Ça met le lecteur en haleine, et ça fait tout de suite la différence.

Ensuite, le contexte. J'aime beaucoup cette histoire, qui à mon avis, reste un tantinet autobiographique. Ce que j'aime dans ton personnage, c'est ce côté élève complètement tiraillé entre ses sentiments, les cours et sa famille. C'est un personnage sensible qui a besoin de beaucoup d'affection et qui compte énormément sur le regard des autres pour se sentir bien, aimé et respecté. Au début, j'ai eu peur qu'il se retrouve vraiment tout seul (surtout lorsqu'on voit les mauvaises réactions des élèves et que tu nous traces un petit visage de ses parents qui n'ont pas l'air commodes). Mais finalement, Caroline arrive, et l'histoire débute.

Une très belle histoire, pleine de rebondissement, j'ai déjà hâte de lire la suite.

Bonne continuation à la Bibliothèque,

Augustin Aqua, Bibliothécaire.

Hebergeur d'image

Personnage RP généralement représenté par Lucky Blue Smith.
Aile Ouest | Bibliothèque | Gazette du Sorcier
RP actuel : "Le professeur pas comme les autres"
Revenir en haut
Gregory Perkins

Auror
Directeur de Serpentard


Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 1 547
Niveau: 7e année
Serpentard
MessagePosté le: Mer 12 Mar - 19:43 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

Oo je suis vraiment surpris  Choqué  qu'elle te plaise ! Je te remerci pour ce que tu as dit mais aussi pour les conseils ! Les chapitres 8 à 12 sont prés depuis longtemps mais je les relis et je les modifie un peu . Le 8 arrivera ce soir Sourire En tout cas ta critique me fait plaisir et je compte bien appliquer et prendre en compte tes conseils  Très Content  . Thanks ! 


Bisous <3

Hebergeur d'image


Wanted
Revenir en haut
Laury Potter

Préfète
Professeur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2013
Messages: 859
Niveau: 7e année
Gryffondor
MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 00:05 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

Scorpius ,ta fanfiction est très jolie est original .
je l'adore tout simplement Sourire
j'ai hâte de lire la suite Très Content

Hebergeur d'image

Revenir en haut
Gregory Perkins

Auror
Directeur de Serpentard


Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 1 547
Niveau: 7e année
Serpentard
MessagePosté le: Sam 22 Mar - 00:45 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

Merci  Très Content  Et voilà chapitre 8  sorti Sourire 

Hebergeur d'image


Wanted
Revenir en haut
Laury Potter

Préfète
Professeur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2013
Messages: 859
Niveau: 7e année
Gryffondor
MessagePosté le: Dim 23 Mar - 18:59 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

Oui je l'ai lu , il est super aussi  Sourire .

Hebergeur d'image

Revenir en haut
Maiwenn

Professeur
Décoratrice


Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2014
Messages: 302
Niveau: 3e année
Gryffondor
MessagePosté le: Mer 26 Mar - 10:03 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

Coucou,
Je viens de finir ton histoire et je la trouve super ! Sourire
Par contre, regarde dans le dernier chapitre, il manque certain mot Sourire

Hebergeur d'image

Revenir en haut
Laury Potter

Préfète
Professeur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2013
Messages: 859
Niveau: 7e année
Gryffondor
MessagePosté le: Sam 19 Avr - 00:00 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

j'aimerais savoir ... A quand la suite ?!  Très Content

Hebergeur d'image

Revenir en haut
Gregory Perkins

Auror
Directeur de Serpentard


Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 1 547
Niveau: 7e année
Serpentard
MessagePosté le: Sam 19 Avr - 08:25 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

Je suis désolé ! Les chapitres 9 et 10 sont sortis ! Très Content 

Hebergeur d'image


Wanted
Revenir en haut
Laury Potter

Préfète
Professeur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2013
Messages: 859
Niveau: 7e année
Gryffondor
MessagePosté le: Dim 20 Avr - 01:04 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

la suite est superbe ! ( un peut triste mais superbe quand même  Très Content )

Hebergeur d'image

Revenir en haut
Jupotter

Préfète
Professeur
Farceuse


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2013
Messages: 919
Niveau: 7e année
Serpentard
MessagePosté le: Ven 16 Mai - 22:16 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

Je suis trop triste je viens de lire ton histoire et je la trouve vraiment superbe et originale je n'ai pas pu m'en décrocher Scorpius est très attachant et j'ai bien aime l'allusion a PLL 
Une suiiite

Hebergeur d'image




merci Hayvenn pour le kit
Revenir en haut
Gregory Perkins

Auror
Directeur de Serpentard


Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 1 547
Niveau: 7e année
Serpentard
MessagePosté le: Sam 17 Mai - 10:00 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

Merci beaucoup Yes le  chapitre 11 sort bientôt ! Très Content

Hebergeur d'image


Wanted
Revenir en haut
Laury Potter

Préfète
Professeur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2013
Messages: 859
Niveau: 7e année
Gryffondor
MessagePosté le: Dim 18 Mai - 00:02 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

super j'ai hâte de le lire Clin d'oeil

Hebergeur d'image

Revenir en haut
Gregory Perkins

Auror
Directeur de Serpentard


Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 1 547
Niveau: 7e année
Serpentard
MessagePosté le: Mar 20 Mai - 19:10 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

Il y est ! Très Content

Hebergeur d'image


Wanted
Revenir en haut
Laury Potter

Préfète
Professeur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2013
Messages: 859
Niveau: 7e année
Gryffondor
MessagePosté le: Mar 20 Mai - 19:37 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

Super ! Je vais le lire 

Hebergeur d'image

Revenir en haut
Gregory Perkins

Auror
Directeur de Serpentard


Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 1 547
Niveau: 7e année
Serpentard
MessagePosté le: Dim 28 Déc - 23:05 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

Le dernier chapitre vient d'être posté ! Le Tome 2 est en route . L'histoire prend autre tout nouveau tournant, un autre siècle, de nouveaux personnages, un autre pays et surtout un combat : le pouvoir et l'envie de se faire accepter et aimer ! 

Hebergeur d'image


Wanted
Revenir en haut
Lyra

Serdaigle


Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2014
Messages: 45

MessagePosté le: Lun 29 Déc - 15:52 (2014)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

Tu m'as demandé mon avis, il est donc l'heure d'écrire un roman Stare Donc, j'ai commencé hier, vers minuit, j'ai fini ce matin vers 11h46, je devrais donc avoir encore tout fraîchement en tête !

Je vais commencer par l'histoire. Elle est attirante, et le côté inspiré du réel montre un certain réalisme, ce que j'aime particulièrement dans la lecture. On y retrouve la complexité des relations humaines, amour, amitié, trahison, culpabilité...Et à ce niveau tout est super, toujours très plausible, mais ! Je crois que quelqu'un t'a déjà fait le reproche... Je trouve qu'il ne devrait pas y avoir 12 chapitres, mais 24. Chaque chapitre mériterait d'être deux fois plus développé, les raisonnements mieux expliqués, et les sentiments encore plus détaillés ! Pourtant ils le sont déjà pas mal x) .

J'en viens à ton style. Le style en soit ne me pose pas de problème, mais le soucis, c'est de retranscrire ta façons de parler, de penser, en façon d'écrire. Parler et écrire sont deux choses complètement opposées ! Mais ici on retrouve quelques fautes de ponctuation, pas de virgule quand il en faudrait, et une virgule quand il faudrait un point, etc. C'est comme si tu parles ce que tu penses, et qu'ensuite tu écris ce que tu dis. Enfin, ça doit se sentir, la ponctuation. C'est pas forcément facile. Pour t'aider, applique le conseil d'Augustin, des phrases courtes et concises.

J'ai un dernier reproche ! Les pronoms et substituts. Ça c'est vraiment une question d'entraînement ! En général on évite de répété un mot plus d'une fois dans 5 lignes de texte, on peut le remplacer par des synonymes, des phrases le désignant, ou des pronoms, etc...

Ensuite, il y a des fautes idiotes, mais ça je crois vraiment que c'est un manque d'attention. Deux trois fautes d'orthographes par chapitre, des mots qui manquent par-ci par-là...

Mon avis global, même si on ne dirait pas après tout ce que j'ai dit, c'est que c'est un très bon travail, avec une histoire originale. Tu as encore des choses à améliorer, mais c'est normal, aucun travail n'est jamais parfait. Travaille bien, je te souhaite bon courage pour le tome 2, kiss !

Hebergeur d'image

Revenir en haut
Crystalle Whitenar

Serdaigle


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2015
Messages: 11
Niveau: 1re année
Serdaigle
MessagePosté le: Dim 26 Avr - 18:47 (2015)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others Répondre en citant

Waouh, juste Waouh. Ton histoire m'a touchée et m'a fait vibrée a un point extraordinaire.  J'aime beaucoup les histoires d'homosexualité et malgré quelques petites fautes d'orthographe que l'on croise par-ci par-la, il n'y as rien a redire. Continue comme sa, c’était magnifique. Je t'admire beaucoup pour cette histoire magnifique. *l’applaudit*

Hebergeur d'image

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:42 (2017)    Sujet du message: [Fanfiction - Romance] The war to be accepted by the others

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Poudlard Etudes Magiques Index du Forum ->
->
-> Catégorie [Fanfiction]
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Hebergeur d'image
nom de l'image nom de l'image nom de l'image
Poudlard Etudes Magiques © 2013 - 2016
Forum créé le 17 Février 2013 par Albus Dumbledore - Design par Augustin Aqua
Toute reproduction en totalité ou en partie est interdite.
Les images, noms et connotations en référence a Harry Potter sont une propriété de la Warner Bros Corporation et de J.K. Rowling.

Traduction par : phpBB-fr.com